Rechercher

Burkina faso
Les éthnies burkinabéesretour aux voyages >

9 jours
7 à 12 personnes
À partir de
1 495,00 €
Prochain départ le : 19/10/2019
LES POINTS FORTS :
  • Rencontre avec les peuples
  • L’artisanat burkinabé
  • L'architecture remarquable des villages

C'est au cœur de l’Afrique noire occidentale, que les burkinabés offrent aux voyageurs leur richesse traditionnelle. Mystérieuses et animistes, les ethnies lobi et gourounsi auront à coeur de faire découvrir leur rythme de vie... Ce voyage, de village en village, amène dans les profondeurs de la savane, où féticheurs, sorciers et devins mènent savamment rites initiatiques ou funérailles, ces grandes fêtes réunissant de nombreuses personnes.

lire la suite

NOS POINTS FORTS :

  • Rencontre avec les peuples
  • L’artisanat burkinabé
  • L'architecture remarquable des villages

 

ITINERAIRE

J.1-2 > Paris-Ouagadougou. Envol à destination du Burkina Faso. Accueil à l’aéroport et transfert à Ouagadougou. Nuit à l'hôtel.

J.2 > Ouagadougou-Gaoua (Pays Lobi). Dans la matinée, route vers le sud-ouest, en passant par Boromo, ville entourée, au sud, par la forêt des Deux-Balé, qui est magnifiquement touffu, traversé par une rivière et peuplé de nombreux éléphants. Continuation de la route en faisant halte à Bazoulé pour découvrir la mare aux crocodiles sacrés. Arrivée en pays Lobi, et visite d’un cabaret, ce lieu où l’on s’abreuve de bière de mil dans une ambiance de palabres indescriptible. Dîner et nuit en campement de brousse.

J.3-4 > Pays Lobi. Ces deux journées sont consacrées à la découverte de l'éthnie Lobi, en visitant le musée consacré à leurs origines et en participant à leur rythme de vie quotidien, partagé entre l'agriculture et la pratique de culte. Les Lobis cultivent le mil, le sorgho, les haricots et pratiquent des cultes très nombreux – aux ancêtres, mais aussi à la terre, aux cours d’eau... La région est parsemée de petites cases fortifiées et les petits villages sont poctués par des marchés colorés, qui rassemblent ce peuple d’un autre temps... Le mystère plane sur les étranges ruines de Loropéni. Dîners et nuits en campement de brousse.

L’itinéraire dépend des jours de marchés et autres événements d’importance (funérailles...).


J.5 > Pays Lobi (Gaoua) - Pays Gourounsi (Tiébélé). Route à destination de Léo, Pô et Tiébélé. La piste traverse des villages très isolés à la frontière du Ghana. Arrivée en fin d’après-midi à Tiébélé, qui fait partie du pays des Kassena, une des plus anciennes éthnies. Le centre de cette petite ville est composé d'un marché local, et, plus loin se trouve la cour royale du roi des Kassena, Poawe I. La ville est réputé pour ses poteries... Installation au campement villageois.


J.6-7 > Randonnée en pays gourounsi. Deux jours de marche, de village en village, à la rencontre des peuples Kasséna et Nankana. La participation aux activités quotidiennes de ces peuples permet une découverte authentique de cette partie de l’Afrique. Le paysage est brut, dessiné par les cases peintes et les architectures de terre. Nuits en campement de brousse.

L’itinéraire dépend des jours de marchés, des fêtes, et autres événements d’importance.

J.8 > Ouagadougou. Retour à la capitale et visite de la ville à travers son marché, le plus important d’Afrique de l’Ouest et ses petites boutiques artisanales. Puis, transfert à l’aéroport en soirée pour le vol à destination de la France.

J.9 > Paris. Arrivée en France dans la journée.

DU AU PRIX TTC Poser une option S'inscrire
19/10/2019 27/10/2019 1 685,00 € Poser une option S'inscrire
16/11/2019 24/11/2019 1 495,00 € Poser une option S'inscrire
21/12/2019 29/12/2019 1 685,00 € Poser une option S'inscrire
18/01/2020 26/01/2020 1 495,00 € Poser une option S'inscrire
15/02/2020 23/02/2020 1 685,00 € Poser une option S'inscrire
21/03/2020 29/03/2020 1 495,00 € Poser une option S'inscrire
18/04/2020 26/04/2020 1 685,00 € Poser une option S'inscrire
26/09/2020 04/10/2020 1 495,00 € Poser une option S'inscrire
17/10/2020 25/10/2020 1 685,00 € Poser une option S'inscrire
21/11/2020 29/11/2020 1 495,00 € Poser une option S'inscrire
19/12/2020 27/12/2020 1 685,00 € Poser une option S'inscrire
23/01/2021 31/01/2021 1 495,00 € Poser une option S'inscrire

D'autres dates de départ sont possibles dans le cadre de voyages à la carte, merci de nous contacter

Rappel : Si le nombre minimal de personnes n'est pas atteint un supplément par personne sera demandé. Le montant dépendra du nombre de participants.

LE PRIX COMPREND : Les vols internationaux, les taxes aériennes, les transferts en véhicule sur place, l'encadrement par notre équipe sur place (guides, chauffeurs, cuisinier), l'hébergement en hôtel (chambre double) et le matériel de bivouac (tentes 2 places et matelas-mousse), la restauration en pension complète à l’exception du dernier repas à Ouagadougou.

LE PRIX NE COMPREND PAS : Les assurances, les frais de visa, les dépenses personnelles, les pourboires, le supplément en chambre single, les boissons et le dernier repas à Ouagadougou.

 

 

Informations générales

CARTE D’IDENTITE

Nom: République du Burkina
Capitale : Ouagadougou
Superficie : 274 200 km2
Population : 16 468 714 d'habitants
Régime politique : Présidentiel

Formalités : Passeport valide minimum 6 mois après le retour, deux photos d’identité, deux formulaires de demande de visa.

Ambassade du Burkina Faso : 159 Bd Haussmann - 75008 Paris
Tél : 01 43 59 90 63

Géographie : Situé en zone soudanaise, le paysage, envoûtant selon nous, est caractérisé par une large diversité.

À environ 200 km au nord de Ouagadougou, c'est-à-dire grosso modo au-delà d'une ligne est-ouest reliant Dori à Djibo, c'est déjà le Sahel.
En dessous de cette ligne commence la savane plantée (arbres à karité, baobabs dont les différentes vertus sont légendaires, gommiers, acacias...).
Progressivement, avec la proximité des reliefs et du réseau hydrographique, la végétation s'intensifie et laisse apparaître des manguiers, des nérés, des tamariniers, et même des forêts (région de Bobo-Dioulasso et Banfora, ainsi que vers Gaoua et les frontières ivoiro-ghanéennes).

Le Burkina compte plusieurs réserves animalières, parcs nationaux et autres zones protégées disséminées autour du pays : celle du Sahel au nord, celles d'Arli et du W aux confins de la réserve béninoise de la Pendjari au sud-est, et la forêt classée de Nazinga au sud, près du Ghana.

De nombreux cours d'eau ont permis la construction de barrages qui contribuent à apporter encore davantage de verdure ainsi que de la fraîcheur.

La moitié ouest du pays présente quelques reliefs : falaises et vallonnements prononcés, offrant des perspectives magnifiques (notamment vers Bobo et Banfora).

Décalage horaire : Quand il est midi à Paris, il est 13h à Ouagadougou.

Climat : Le pays appartient à ce qu'on appelle communément la zone soudanaise de type tropical, à part le Nord qui est une zone sahélienne. Deux saisons distinctes : la saison sèche, qui dure environ 8 mois, et la saison des pluies ou hivernage, qui dure de mi-juin à mi-octobre et atteint son maximum en août. Les mois les plus chauds sont mars, avril et mai, où la température dépasse en permanence les 40 °C.

De novembre à février souffle un vent du nord, rafraîchissant mais desséchant : l'harmattan. Il peut aussi, souvent vers la mi-février, prendre la forme d'un vent très violent qui apporte les sables du Sahara et soulève la poussière des routes, au point de cacher le soleil parfois pendant plusieurs jours (rare). Mais la période reste néanmoins agréable car tempérée : entre 25 et 30 °C. C'est sans doute la meilleure période pour un séjour ici.
 

Meilleure période pour ce circuit :De Septembre à Janvier

LANGUES : Le français est la langue officielle. Mais les burkinabés parlent également le moré, le dioula, le gourmantché, le fulfulde, tout dépend des ethnies.
 

RELIGIONS ET CROYANCES : Les Burkinabés se partagent entre 3 religions : l'animisme, l'islamet le christianisme : 52 % de musulmans, 26 % d'animistes et 20 % de chrétiens. La plupart des Burkinabés, même convertis à une autre religion, continuent à pratiquer un certain nombre de rites animistes.
L'animisme recouvre l'ensemble des religions traditionnelles pratiquées par les paysans. On parle parfois aussi de fétichisme. Les principales ethnies qui pratiquent l'animisme sont les Mossis, les Gourmantchés, les Gourounsis, les Bobos, les Sénoufos, les Lobis, les Bissas...
 

DEVISE : La monnaie est le Franc CFA.

Le voyage

ASSURANCES

Nous vous rappelons qu'en cas d'hospitalisation sur place ou de rapatriement, vous pouvez être couvert par une assurance personnelle. Si vous n'êtes pas couvert par cette dernière, HORIZONS NOMADES vous propose une assurance globale qui couvre l'assistance rapatriement, l'annulation du voyage, l'interruption de séjour et les bagages. Son montant est variable en fonction du prix du voyage.


Si vous disposez d'une assurance personnelle, vous pouvez souscrire une assurance « annulation » uniquement qui vous permettra d'être remboursé en cas d'annulation inattendue de votre voyage. Son montant est également variable en fonction du prix du circuit choisi. Merci de nous consulter pour plus de renseignements.
 

Pour vous inscrire. : Il suffit de nous faire parvenir le bulletin d'inscription se trouvant en fin de brochure, dûment complété, accompagné d'un acompte de 30% du montant total, à l'agence de Strasbourg : HORIZONS NOMADES 4 rue des Pucelles, 67000 STRASBOURG.

SANTÉ : Aucun vaccin n'est obligatoire, avoir les rappels à jour. Le vaccin contre l'hépatite A est vivement recommandé. Horizons Nomades dispose d'une pharmacie de secours pour chaque groupe ; néanmoins se munir d'un minimum recommandé ci-dessous.

INSTITUT PASTEUR : 03 20 87 79 80.  Voyager n'est pas anodin. Nos organismes ne sont pas forcément adaptés aux conditions de vie d'autres latitudes. Pour réussir ces moments d'escapade, mieux vaut être informé, préparé. Ne pas hésiter à téléphoner à l’Institut.

Protection des sites

Chaque participant est responsable de la propreté des lieux de passage. Il ne faut rien laisser traîner (boîtes de pellicules, piles...) car l'équilibre écologique de ces endroits est fragile et la permanence des flux touristiques accroît les risques de dégradation.

TRANSPORT : Véhicule tout terrain privé

RESTAURATION : Le plat national est le (ou saghbo en moré), une pâte à base de farine de mil, de maïs ou de sorgho accompagnée d'une sauce. Par exemple, la fameuse sauce gombo, verte et gluante, à base d’oseille. Mais on le trouve rarement dans les restaurants : c’est un plat de brousse, de village, et avant tout familial.
Les viandes (chèvre, mouton, poulet, pintade…) sont généralement braisées au charbon. Les volailles sont parfois frites ou à la broche. Le poisson est rarement consommé, car assez cher pour les bourses moyennes.
Le riz est une céréale très utilisée dans la cuisine burkinabè. Cuit à la vapeur ou dans l'eau, il est souvent servi sous l’appellation de « riz-sauce », avec une sauce à base de pâte d'arachide épicée ou une sauce tomate. On le fait aussi revenir dans l'huile qui a servi à cuire la viande, c'est le « riz gras ».
Le dégué est un yaourt brassé avec des grains de petit mil, à boire frais. Il existe aussi, comme ailleurs en Afrique, la « bouillie », servie chaude et onctueuse, et consommée le matin.
Enfin, dans les villes, on trouve de nombreux restos étrangers : cuisine française ou italienne, chinoise et vietnamienne (à Ouaga) ou encore ivoirienne, sénégalaise et togolaise.

- La bière : fait office de boisson nationale. Les blondes Sob.b.bra et Brakina, très bon marché, sont brassées au pays. La Flag vient du Sénégal : elle est brassée ici sous licence, tout comme la Castel. Enfin, la Guinness remporte un franc succès chez les gens aisés. Les Burkinabés sont d'immenses consommateurs de bière.
- On trouve partout les « sucreries », telles que Coca, Fanta ou du tonic.
- Le jus de tamarin : très bon pour la digestion.
- La bière de mil ou « dolo » : boisson traditionnelle fabriquée à partir d'épis de mil rouge et servie dans une calebasse. On en consomme énormément dans les « cabarets » des villages mossis, lobis et sénoufos, en brousse. Plus ou moins alcoolisée selon la durée de fermentation.
- Les jus de bissap, gingembre, ananas... Vendus par des gamins équipés de glacières bleues, sous forme de petits sachets glacés et extrêmement bon marché.
- Le zoom-koom, ou « eau de bienvenue » : boisson préparée avec du mil et du gingembre.
- Enfin, le café et le thé : amateurs, prenez votre mal en patience. Impossible de trouver autre chose que ces substituts que sont le Nescafé et le Lipton. Les Burkinabés les boivent très, très sucrés. Dans les restos à l'européenne, on peut néanmoins boire un espresso.

HEBERGEMENT : Campement dans les différents villages traversés

RANDONNEES: Les marches sont de niveau facile et se font sans portage ; prévoir un petit sac à dos pour les affaires personnelles de la journée.

Equipement personnel

BAGAGES

Pour rendre les manutentions aisées, il vaut mieux prévoir un sac à dos classique ou un sac souple. Le bagage de soute ne doit pas excéder 18 kilos. Pendant le vol, préférez le sac à dos pour les objets fragiles et pratiques (appareil photo, portable, livres de voyage..), la nouvelle réglementation interdit la présence de liquides.


VETEMENTS

 (pour homme et femme, éviter les habits moulants et courts) :
* chemises légères
* un pull bien chaud pour les soirées ou veste polaire
* pantalons amples
* un coupe-vent
* un chapeau
* pyjamas chauds pour les nuits de décembre à février
* chaussettes

CHAUSSURES

* une paire de basket pour les petites randonnées

* une paire de sandales

 

ACCESSOIRES NECESSAIRES


* un très bon sac de couchage
* une lampe de poche (avec piles et frontale de préférence)
* une gourde d'un litre
* un couteau multi usages
* un briquet
* lunettes de soleil
* un petit sac à dos pour la journée

TROUSSE DE TOILETTE ET PETIT MATERIEL


* lingettes imbibées
* lait de toilette
* crème de protection solaire
* baume pour les lèvres
* papier hygiénique

 

PHARMACIE INDICATIVE

Une pharmacie de premier secours est fournie par HORIZONS NOMADES pendant le voyage. Cependant, pensez à prévoir une petite pharmacie individuelle :

* compresses, pansements
* collyre
* anti-diarrhéique
* antiseptique
* analgésique

 

PHOTO / VIDEO

Pour les appareils numériques, possibilité de faire les recharges à l'hôtel et sur le bateau ; ne pas oublier de se munir des cordons ; penser à prendre une multiprise si vous avez plusieurs appareils. Pour les appareils argentiques, il faut penser à s'approvisionner en pellicules avant le départ et à prendre des sachets plastiques (congélation avec zip) pour protéger le matériel.

 

ELECTRICITE

220 volts. Prise standard.

Bibliographie

Burkina Faso, Le Petit Futé 

Burkinao Faso, de Sylviane Janin, Olizane

Contes et légendes du Burkina Faso, recueillis en pays sénoufo, de Françoise Diep, François-Moïse Bamba, Files France

Atlas des peuples d'Afrique de Jean Sellier, édition La Découverte, Paris, 2003

Contes initiatiques peuls, de Amadou Hampâté Bâ, édition Pocket, Paris, 2000

L'art Contemporain au Burkina Faso, de Stéphane Eliard, édition l'Harmattan, Paris, 2002

Pour poser votre option, nous vous invitons à compléter le formulaire ci-dessous, ce qui nous permettra de vous joindre pour vous informer des disponibilités et vous fournir les renseignements que vous êtes susceptibles d'attendre.

Ce formulaire fait l'objet du dépôt d'une option. Pour une inscription, vous pouvez choisir l'onglet correspondant : "s'inscrire" ou nous contacter par téléphone au 03 88 25 00 72 ou par mail : contact@horizonsnomades.fr.

(* : zones de saisie nécessaires)

Conformément à la loi n° 78-71 du O6/01/1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations saisies ne seront en aucun cas transmises à un tiers, elles pourront faire l'usage d'un élément de prospection ou d'information émanant de la société Horizons Nomades ou de toute autre entité associée.