Rechercher

Voyages Cambodge
Les Dieux de la jungle cambodgienneretour aux voyages >

15 jours
De 7 à 12 participants
À partir de
2 350,00 €
Prochain départ le : 16/11/2019
LES POINTS FORTS :
  • Rencontre de différentes ethnies
  • Randonnée au coeur d'une nature sauvage
  • Participation aux coutumes locales
  • Découverte des Temples d'Angkor
C'est au coeur d'une nature luxuriante que débute ce voyage, à travers une belle randonnée, à la découverte des ethnies cambodgiennes, particulièrement chaleureuses.
Cette plongée dans un monde où l'imaginaire borde sans cesse la réalité se poursuit dans des villages lacustres et forêt inondée, au contact du paysan, du pêcheur et de l’artisan. Chaque rencontre permet le partage d’une expérience avec un peuple dont l’éternel sourire est envoutant.
Le voyage se termine par l'exploration du site bouleversant d'Angkhor, avec la visite de ses temples mystérieux, la contemplation des sourires lumineux et énigmatiques de ses Bouddha et des gracieuses danseuses célestes (les apsaras).
lire la suite

NOS POINTS FORTS

  • Rencontre avec différentes ethnies 
  • Randonnée au coeur des jungles (Mondolkiri, montagne de Phnom Kulen)
  • Navigation sur le Mékong et la rivière Sangker
  • Découverte des Temples d'Angkor

 

ITINERAIRE

J.1/2 > Vol Paris-Phnom Penh. Accueil à l’aéroport et installation à l’hôtel. En fonction de l'heure d'arrivée, balade dans l'après-midi ou dans la soirée du J.2 dans la capitale.

J.3 > Phnom Penh. Dans la matinée, visite de celle qui fut appelée "la Perle d'Asie" dans les années 1920. Découverte du Palais Royal (situé en face du confluent des quatre bras du Mékong), de la Pagode d’Argent (plus de cinq mille dalles d’argent en recouvrent le sol) et de son Bouddha d'émeraude, du Musée National qui conserve les plus belles pièces archéologiques et artistiques du Cambodge, placées dans un ordre chronologique - notamment, les magnifiques œuvres sculpturales des siècles qui ont précédé la construction d’Angkor.

Depuis la colonisation française, la ville abrite de nombreuses maisons coloniales et des édifices à l'architecture art-déco intéressants. L’après-midi découverte du musée du Génocide et des marchés - dont le marché Russe, renommé pour ses antiquités. Balade en cyclo-pousse et excursion à Wat Phnom, "la colline du Temple", origine de la ville vers le XIVème siècle. Nuit à l’hôtel.

J.4 > Phnom Penh-Sen Monorom. Départ vers l’extrême Nord-Est pour la province de Mondolkiri (environ 6 heures de route) par des pistes rouges qui traversent des forêts denses et sauvages. Le Mondolkiri est une province verdoyante peu connue et peu peuplée, habitée par des ethnies Phnong, Kraol ou Stieng. En fin d’après-midi balade dans le village et ses environs et rencontre avec une ONG locale soutenant la production et commercialisation de l’artisanat Phnong. Nuit en Guesthouse.

J.5 >  Mondolkiri. Au cœur des montagnes, journée de randonnée (environ 5 heures) dans une nature sauvage où se déversent de belles et nombreuses chutes d’eau. Des éléphants accompagnent les randonneurs pour le portage des bagages et pour le plaisir de ceux qui souhaitent s’initier un peu à ce mode de déplacement.

A la pause du déjeuner en bord de la rivière, baignade avec les éléphants et possibilité de participer à leur toilette ! Visite des villages de minorités ethniques Phnong qui pratiquent la culture du riz sur sol sec et l’artisanat du tissage. Les Phnongs sont principalement animistes malgré une récente tendance à la christianisation en réaction aux Khmers boudhistes, ils continuent de parler leur langue et de pratiquer l'inhumation et le sacrifice d'animaux. Nuit chez l’habitant ou bivouac en tente igloo.

J.6 > Mondolkiri- Koh Trung. Départ pour l’ancienne ville coloniale du Mékong -Kratié, jolie ville d'architecture coloniale bien préservée. Balade en pirogue sur le Mékong avec une halte aux chutes de Kampi pour observer les dauphins d’eau douce d’Irrawaddy et visite de la pagode de Sambor perchée sur une colline d’où s’offre une vue panoramique sur les zones inondées du Mekong.

En fin de journée, traversée en bac pour rejoindre Koh Trung, petite île sur le Mékong. Visite  de cette île avec sa population d’origine Cham. Héritiers d'une culture très ancienne, probablement originaires d'Indonésie et hindouisés au troisième siècle de notre ère,les Chams se sont progressivement convertis à l'Islam dès le XIIIème siècle grâce aux trafics commerciaux; leur pratique de l'Islam est parfois singulière, peu "orthodoxe", marquée par un fort penchant hindouiste et bouddhiste. Nuit chez l’habitant.

J.7 > Ile de Koh Trung-Kampong Chhnang. Départ en véhicule (6 heures de route) pour la province de Kampong Cham. Les rizières, des forêts d'hévéas, les palmiers à sucre bordent les pistes animées par de multiples scènes campagnardes. A l'arrivée, visite de la ville et de son temple du XIème siècle -Vat Nokor puis découverte des environs avec les villages de potiers ainsi que le village flottant situé sur le Tonle Sap. Nuit à l’hôtel. Friandise de la région: les araignées de terre cuites... au goût sucré et qui craquent sous la dent...

J.8 > Kampong Chhnang-Battambang (4 heures de route, 1h30 de marche). Départ pour le plus grand village flottant du Tonle Sap : Tchnok Trou. Excursion en bateau pour explorer ce milieu lacustre particulièrement intéressant. Puis continuation et arrêt dans le village de Pursat spécialisé dans la taille de pierre des Cardamomes avant de rejoindre l’ancienne ville coloniale française.

Malgré son importance, Battambang  au Nord-Ouest du pays est une ville paisible qui a su gardé son charme avec ses bâtiments de style traditionnel ou colonial; l'économie locale reste basée sur des activités traditionnels: bois, pierres précieuses, cultures. En fin de journée départ pour la colline de Phnom Banon, en croisant (peut-être) les écureuils, les civettes, les singes qui peuplent les lieux, en découvrant les grottes abritant des colonies de chauve-souris... Découverte d'un temple du XIème siècle qui, perché sur une colline, permet de contempler dans le couchant les rizières qui s'étendent à perte de vue. Nuit à l’hôtel.

J.9 > Battambang (environ 2 heures de marche). Départ en "Drezine" (ou "Norry"), petit train sur plate-forme de bambous à travers les plaines et rizières pour la visite d’un village cultivant le riz. Attention: le "train de bambous" n'est pas réservé aux touristes mais constitue un moyen de déplacement pratiqué par les Khmers pour rallier différents villages des environs; il s'agit de roues posées sur des rails avec une planche constituées de tiges de bambous; la plate-forme est motorisée, il y a une seule voie et un état du réseau parfois ...

Halte autemple de Vat Ek Phnom du XIème siècle; situé dans un paysage bucolique, il est d'origine hindou et consiste en prasats reliés par une plate-forme; on y découvre quelques sculptures ainsi qu'une pagode plus récente très aimée des villages qui y organisent de nombreuses festivités.

Sur le chemin du retour, haltes dans les villages traditionnels du bord de la rivière. L’après-midi, visite de la ville qui s'étire le long de la rivière Stung Sangker, avec ses marchés locaux et son école de cirque. 

J.10 > Battambang-Tonlé Sap (environ 5/6 heures de bateau).Départ en bateau privé et descente de la rivière Sangker jusqu’au lac Tonlé Sap, le grand lac du Cambodge. Une navigation lente permet d'apprécier la magie des lieux en découvrant la vie et les paysages très changeants du fleuve. Tout au long, traversée de nombreux villages lacustres avec leur technique de pêche, les viviers et élevages de crocodiles. Après les berges boisées, l'habitat dense et les lopins de terre nombreux, les forêts, le paysage se fait moins verdoyant et plus désolé jusqu'à l'arrivée sur l'immense étendue d'eau.

Découverte du village flottant de Prek Toal et du mode de vie particulier de ses habitants, tributaires du flux et reflux des eaux dont le niveau monte jusqu’à 8 mètres à la saison des pluies; rencontre avec les pêcheurs et artisans dont les tisseurs de jacinthes d'eau...).

J.11 > Tonle Sap-Siem Rap / Angkor Thom(3h de marche dans les temples).Continuation en bateau sur le lac pour arriver à Siem Reap. Installation l’hôtel avant d'aborder le remarquable patrimoine d'Angkor. Départ en tuktuk vers la porte sud d’Angkor Thom.

C'est l'une des plus grandes cités khmères, fondée à la fin du 12ème siècle par Jayavarman II et qui fut la capitale khmère jusqu'au 17ème siècle. L’enceinte de pierre (6 km) de l’antique cité royale court au milieu d’une végétation exubérante. Visite des principaux monuments de la ville : la porte Sud avec sa fameuse tour aux quatre visages, la terrasse des éléphants, l'avenue menant à la Cité, bordée de dieux et d'apsaras, "les danseuses Célestes"... Au centre, le Bayon, temple montagne dominé par une tour de 45 mètres flanquée de quatre visages gigantesques dont le sourire énigmatique et envoûtant est un modèle de perfection.

A quelques tours de roue, le temple Ta Phrom offre l’illustration parfaite d’un décor à la Indiana Jones : les racines de ficus géants se lovent dans les moindres interstices, les arbres fromagers dominent de leurs ramures les lieux et enserrent les monuments; les blocs de pierres éboulées parsèment le sol; les archéologues de l'école française d'Extrême-Orient avaient pris le parti de ne pas dégager la végétation pour montrer dans quel état le site était apparu au 19ème siècle et cela confère au lieu un charme singulier. En fin de journée, flânerie sur les chaussées du Preah Khan, bordées de géants de pierre.

J.12 > Siem Reap-Phnom Kulen (3h de marche). Départ pour le temple "perdu" de Beng Melea encore pris dans une jungle exubérante. Le combat entre les pierres et la nature confère au site un charme romantique indéniable; on pense que ce temple fut la maquette grandeur nature qui permit ensuite la construction du célèbre temple d'Angkor Wat; pour sa construction, d'énormes blocs furent transportés par des radeaux de bambous, en faisant varier la hauteur de la rivière à l'aide de barrages de différents niveaux. En grande partie effondré, ce grand ensemble religieux est habillé de végétation, lianes, racines géantes qui ont épousé et remodelé ses formes, des linteaux superbes traînent à même le sol, des Apsaras coupées en deux émergent d'un tas de pierre, des sculptures mythiques apparaissent dans les verdures.

Transfert pour rejoindre la montagne des Phnom Kulen. Par la voie des pèlerins, randonnée au sommet de Phnom Kulen, la montagne sacrée des khmers. Baignade à la cascade. L'après-midi, marche à travers la forêt à la rencontre des villageois. Nuit chez l’habitant ou à la pagode au sommet de la montagne (+350m).

J.13 > Phnom Kulen–Siem Reap (4 h de marche). Randonnée à travers la jungle, les plaines de calcaire et hautes herbes pour découvrir le site exceptionnel de Srah Dumrei,  immense monolithe de 6m de haut, en grès, datant du Xème siècle et représentant des éléphants et lions, perdus dans une jungle dense.

Descente de la montagne jusqu’au temple et village de Bantey Srei, joyau de l'art khmer; édifié au Xème siècle par un brahmane, il est renommé pour son riche décor et sa couleur de grès rose.Après sa visite, retour à Siem Reap. Nuit à l'hôtel.

J.14 > Siem Reap / Angkor Vat ("la ville qui devint une pagode"). En vélo, route le long de la rivière pour arriver au plus célèbre de tous les temples de la plaine, comparable par ses dimensions à la Cité Interdite de Pékin. Imposant temple-montagne élevé au XIIe siècle par le roi Suryavarman II, ce sanctuaire, marquant l’apogée du royaume khmer, constitue par son plan d’enceintes concentriques, par la perfection de ses proportions et la richesse de son décor sculpté, la plus belle réalisation de l’art classique khmer. Après avoir enjambé les douves, traversée des galeries ornées de scènes extraites des épopées indiennes, de représentations de dieux aux histoires exemplaires ou de gracieuses "apsaras", les danseuses célestes, avant de rentrer dans le temple imposant consacré à Vishnou pour en escalader les différents étages.

Après le déjeuner, transfert jusqu'au temple hindouiste de Banteay Samré qui se trouve à l'écart des circuits touristiques classiques mais reste typique de la période angkorienne du XIIème siècle. Rare temple réellement fortifié son enceinte extérieure fait plus de 6 mètres de haut, et les intérieures gardent un caractère défensif avec très peu d'ouvertures vers l'extérieur; son ornementation, avec des sculptures de frontons, est exceptionnelle tant par la richesse des sujets que par leur traitement; la tour du sanctuaire central est finement structurée pour atteindre plus de 20 mètres de hauteur.

Visite du site puis  randonnée sur la digue du Baray, un ancien réservoir d'eau d'Angkor, à la découverte des villages et arrivée sur le bassin royal de Srah Srang (700 x 300 mètres); ce site pittoresque comporte un complexe de terrasses en grès, cruciformes, bordées de balustrades sous forme de Nâga .

Vol  Siem Reap-France. Transfert à l’aéroport.

J.15 > Arrivée en France.

 

Itinéraire susceptible de modifications selon les circonstances locales. L'ordre des visites peut être changé mais le contenu reste maintenu.

DU AU PRIX TTC Poser une option S'inscrire
16/11/2019 30/11/2019 2 350,00 € Poser une option S'inscrire
14/12/2019 28/12/2019 2 680,00 € Poser une option S'inscrire
18/01/2020 01/02/2020 2 350,00 € Poser une option S'inscrire
15/02/2020 29/02/2020 2 680,00 € Poser une option S'inscrire
14/03/2020 28/03/2020 2 350,00 € Poser une option S'inscrire
11/04/2020 25/04/2020 2 680,00 € Poser une option S'inscrire
16/05/2020 30/05/2020 2 350,00 € Poser une option S'inscrire
13/06/2020 27/06/2020 2 350,00 € Poser une option S'inscrire
18/07/2020 01/08/2020 2 680,00 € Poser une option S'inscrire
26/09/2020 10/10/2020 2 350,00 € Poser une option S'inscrire
17/10/2020 31/10/2020 2 680,00 € Poser une option S'inscrire
21/11/2020 05/12/2020 2 350,00 € Poser une option S'inscrire
19/12/2020 02/01/2021 2 680,00 € Poser une option S'inscrire
16/01/2021 30/01/2021 2 350,00 € Poser une option S'inscrire

D'autres dates de départ sont possibles dans le cadre de voyages à la carte, merci de nous contacter

Rappel : Si le nombre minimal de personnes n'est pas atteint un supplément par personne sera demandé. Le montant dépendra du nombre de participants.

LE PRIX COMPREND : Les vols internationaux, les taxes aériennes et d'aéroport, les transferts en véhicule sur place, l'encadrement par notre équipe sur place (guides, chauffeurs), l'hébergement en hôtel (chambre double) ou en auberge, la restauration en pension complète sauf le dernier soir.

LE PRIX NE COMPREND PAS : Les assurances, les visas et frais d'obtention, les dépenses personnelles, les pourboires, le supplément en chambre single et les boissons.

Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'etre modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

 

Informations générales

Le Royaume du Cambodge est peuplé d'environ 15 millions de personnes. La capitale est Phnom Penh. Le Cambodge est l'Etat successeur de l'empire khmer hindouiste et bouddhiste qui régna sur pratiquement toute la péninsule d'Indochine entre le XIe et le XIVe siècle. Le pays a des frontières communes avec la Thaïlande à l'ouest et au nord-ouest, le Laos au nord-est et avec le Viêtnam à l'est et au sud-est. Les citoyens du pays portent le nom de Cambodgiens ou Khmers en référence à l'ethnie khmère. La majorité des Cambodgiens sont de religion bouddhiste theravāda, bien que le pays possède une communauté musulmane cham, quelques tribus des montagnes et une communauté chrétienne.
Sa géographie est dominée par le fleuve Mékong (khmer : Tonlé Thom ou Grande Rivière) et le Tonlé Sap (Rivière d'eau fraîche). L'agriculture reste le secteur économique dominant. Les industries principales du Cambodge sont la confection et le tourisme.

 

Carte d'identité

Nom : Royaume du Cambodge ou le Pays des Khmers
Capitale : Phnom Penh
Superficie : 181 035 kms2
Population : 14,2 millions habitants
Régime politique : Monarchie

Formalités : Un visa est obligatoire. Le visa à une seule entrée, permet de séjourner 30 jours dans le pays. Sa durée de validité est de 3 mois à partir de la date d'émission. Fournir : 2 photos d'identité, le passeport, la photocopie du passeport, et un formulaire de demande de visa rempli sur internet.

Ambassade et consulat du Cambodge: 4, rue Adolphe-Yvon, 75116 Paris. Tél. : 01 45 03 47 20. Courriel : ambcambodgeparis@mangoosta.fr.

Géographie : Situé au coeur de la péninsule indochinoise, le Cambodge est coincé entre la Thaïlande (à l'ouest), le Vietnam (à l'est) et le Laos (au nord). Sa superficie est de 181 000 km², soit 3 fois moins que la France. Le relief est moyen, avec tout de même un sommet à près de 1 800 m d'altitude au sud-ouest, quelques plateaux au nord et deux chaînes de basses montagnes (les Cardamomes et l'Éléphant) à l'ouest. La côte sud borde le golfe de Siam sur environ 250 km, avec quelques jolies plages. La grande particularité du Cambodge réside dans son système hydrographique, avec le Mékong, bras nourricier du pays qu'il traverse sur près de 500 kilomètres et l'étonnant lac qu'est le Tonlé Sap, situé entre Phnom Penh et Angkor.

Climats : Comme tout pays tropical, le Cambodge connaît deux saisons : la période d'hiver (novembre à mars) et la mousson d'été (mai à octobre). La première est relativement sèche (avec une température autour de 25 à 30 °C) ; la seconde est très chaude (jusqu'à 35 °C) et surtout très humide (pluies violentes mais courtes, en fin de journée, et inondations).

Malgré une régularité générale qui nous permet d’apprécier les bonnes ou mauvaises périodes pour la visite d’un pays, la météo reste un paramètre imprévisible, il convient donc de se préparer au mieux en cas de conditions climatiques exceptionnelles et difficiles. Pour davantage d’information: fr.news.yahoo.com/meteo

Décalage horaire : Il y a 6 h de décalage entre le Cambodge et le méridien de Greenwich. Concrètement, s'il est midi à Paris en hiver, à Phnom Penh, il est 18 h, et 17 h en été. Pour davantage d’information: www.horlogeparlante.com

Devises : Au Cambodge, la devise est le riel. Il faut compter 4 400 riels pour 1 dollar. Il faut prévoir des dollars plutôt que des euros qui ne sont pas encore couramment acceptés. Pour davantage d’information sur le change : www.oanda.com/convert/classic   

Achats : Au Cambodge, le krama, très beau foulard à carreaux en soie ou en coton, est une production typiquement cambodgienne, ainsi que le sampot, étoffe portée autour de la taille et les boussoles en faux ivoire ou en corne. On trouve également en vente sur les marchés, des objets en bois sculpté, des statuettes en cuivre, des bijoux intéressants et des pierres précieuses.

Il est strictement interdit de sortir du pays des antiquités khmères : Angkor a déjà été suffisamment pillé ! Ne pas rapporter le moindre caillou ramassé dans un temple ou une sculpture ancienne achetée sur le site : la douane fouille scrupuleusement les bagages à l'aéroport de Siem Reap... 

Dans les 2 pays, le marchandage est vivement recommandé dans les boutiques de souvenirs, où il faut prendre son temps, discuter, diviser les prix souvent par deux afin de trouver un compromis -avec le sourire.

Les forêts ceinturent le pays du sud-ouest au nord-est. Celles de la chaîne des Cardamomes et de Ratanakiri sont encore le domaine des tigres, des serpents, des éléphants...

Langues : Au Cambodge, l'idiome officiel est le khmer, grammaticalement simple : il n'existe ni conjugaison ni genre ni nombre ni article. Pour exprimer une action passée ou future, il suffit d'ajouter des adverbes avant ou après le verbe (hier, aujourd'hui, demain) ou des particules avant le verbe.... L'alphabet est issu du sanskrit... Ceci dit, le français est la deuxième langue du pays même si l'anglais prend de plus en plus d'importance.

Religions et croyances : Au Cambodge, le boudhisme a été la religion d'État jusqu'en 1975, et l'est redevenu à la fin des années 1980. La majorité des croyants se contente d'espérer une prochaine vie sans douleur grâce aux prières et aux nombreuses offrandes; depuis la chute de Pol Pot, les moines ont peu à peu refait leur apparition et semblent avoir converti de nombreux jeunes. On voit désormais des bonzeries toutes neuves à Angkor, et les principaux wats de Phnom Penh ont été reconstruits.
Par ailleurs, les Khmers ont gardé un vieux fond d'animisme. Leur univers est peuplé de génies et d'esprits, bons ou mauvais. Au lieu d'appeler un médecin, on préférera souvent changer le nom d'un malade pour tromper les esprits; joint au bouddhisme et au brahmanisme, cet animisme explique l'attitude des Khmers, qui veillent à respecter l'harmonie du cosmos. Tout cela les conduit à s'accommoder des obstacles et à se résigner à leur sort.
L'hindouisme, arrivé au début de notre ère sur le territoire, dans les bagages de moines, de commerçants et de princes probablement venus de la côte orientale de l'Inde est tolérant et cohabite sans difficulté avec le bouddhisme.

Le voyage

Assurances : Il est obligatoire pour tout voyageur d'avoir une assurance en cas d'hospitalisation sur place ou de rapatriement; cela peut être une assurance personnelle avec une carte bancaire par exemple ou une mutuelle.
Si vous ne disposez pas d'assurance personnelle, HORIZONS NOMADES propose une assurance globale qui couvre l'assistance rapatriement, l'annulation du voyage, l'interruption de séjour et les bagages. Son montant est variable en fonction du prix du voyage.
Par ailleurs, vous pouvez souscrire une assurance « annulation » uniquement qui vous permettra d'être remboursé en cas d'annulation du voyage. Son montant est également variable en fonction du prix du circuit choisi.

Informations: avec une  une carte bancaire Première ou Gold, vous bénéficiez de l'assurance annulation dans la majorité des banques.

Merci de nous consulter pour le montant des assurances que nous proposons.

Pour vous inscrire
Il suffit de nous faire parvenir le bulletin d'inscription se trouvant en fin de brochure, dûment complété, accompagné d'un acompte de 30% du montant total, à l'agence de Strasbourg : Horizons Nomades, 4 rue des Pucelles, 67000 Strasbourg.

Santé : INSTITUT PASTEUR : 03 20 87 79 80 Voyager n'est pas anodin. Nos organismes ne sont pas forcément adaptés aux conditions de vie d'autres latitudes. Pour réussir ces moments d'escapade, mieux vaut être informé, préparé. Ne pas hésiter à téléphoner à l'Institut.

HORIZONS NOMADES dispose d'une pharmacie de premier secours mais il faut se munir de ses médicaments personnels.

Aucun vaccin obligatoire mais il est fortement recommandé d'avoir ses rappels à jour.
Recommandations : vaccins contre le choléra, la fièvre jaune ; il est conseillé un traitement antipaludéen pour le Cambodge et de se munir d’une bombe antirépulsive pour le corps et les vêtements.
Boissons : il est impératif de ne prendre que de l'eau minérale et des boissons encapsulées.

Coutumes et savoir-vivre : La politesse est très importante. Il s'agit avant tout de ne jamais s'énerver et de ne surtout pas élever la voix ni de se faire menaçant; il est d'autre part très mal vu de contredire quelqu'un.
On ne serre pas la main et pour saluer quelqu'un, il est conseillé de porter ses mains jointes au devant de la poitrine.
Il est vivement recommandé de rester pudique dans son habillement.
Il ne faut pas toucher la tête d'une personne -même d'un enfant, car ce geste est considéré comme une injure. Et il ne faut pas montrer les gens du doigt.
Dans les pagodes, contourner Bouddha par la gauche et porter une tenue décente.
Ne pas oublier de toujours demander l'autorisation avant de prendre la photo de quelqu'un.

On laisse d'habitude une offrande aux moines des pagodes, ainsi que, très discrètement, aux mendiants. Ne jamais donner d'argent aux enfants. 

Bagages : Pour la soute, un sac souple ou une valise de 20 kilos maximum. Prévoir un petit sac à dos pour la journée et les petites randonnées

Transports : En fonction du nombre de personnes -minibus ou voiture privée, bateau, vols intérieurs. Vols intérieurs assurés sur des avions récents et en parfait état d'entretien.

Accompagnement : Des guides HORIZONS NOMADES cambodgien, francophones pendant toute la durée du voyage. 

Restauration : La cuisine cambodgienne mélange allègrement les influences vietnamienne, thaïlandaise, chinoise et française. Les préparations sont agrémentées de citronnelle, coriandre, gingembre et prahoc, une spécialité khmère qui s'apparente au nuoc mam et n'est autre qu'une saumure de poisson. Dans le circuit, restauration locale et internationale en alternance avec quelques pique-niques durant les marches.

Hébergement : Pour l'ensemble du circuit, les hôtels proposés sont de bonne catégorie, bien situés dans les centres ville. Dans les petites villes, ce sont des maisons d'hôtes ou des auberges propres et confortables avec des sanitaires privés. En petit groupe, il est possible d'user de quelques hébergements chez l'habitant; le confort est parfois sommaire mais cela permet d'entrer de mieux rencontrer les gens.

Randonnées : Marches qui ne nécessitent pas un entraînement particulier, de niveau facile sur des chemins sans dénivelé, de 2 à 4 heures, sans portage. Porter des chaussures montantes de préférence.

Equipement personnel

Vêtements

  • Pantalons amples, robes et jupes
  • Chemises légères à manches courtes et longues
  • Un pull léger et un pull chaud
  • Kway ou cape de pluie
  • Des sandales
  • Basket ou chaussures légères de marche
  • Maillot de bains et serviette de bains
  • Chapeau ou casquette

Trousse de toilette & petit matériel

  • Crème de protection solaire & baume pour les lèvres
  • Conseil : petit atomiseur d’eau minérale
  • Lunettes de soleil
  • Sac à viande

Pharmacie

  • antiseptique général
  • antiseptique intestinal (ercéfuryl & immodium)
  • analgésique classique
  • antibiotiques (selon avis du médecin)

Se munir d’une bombe antirépulsive pour le corps et les vêtements (Ex : Insect Ecran Peau)
Ne pas oublier les médicaments personnels

Photo/Vidéo : Pour les appareils argentiques, il faut penser à s'approvisionner en pellicules et films avant le départ. Pour les appareils numériques, se munir par précaution d'au moins 2 batteries.

Evitez de prendre des photos de gens si vous n'avez pas leur assentiment. Il est généralement interdit de filmer dans les lieux saints ou militaires. Dans plusieurs sites touristiques, historiques ou religieux, il faut s'acquitter d'une taxe pour pouvoir photographier.

Electricité : Le courant électrique est du 220 volts et les prises sont identiques aux prises françaises, sauf dans le Sud viet namien où l'on trouve dans les chambres à la fois des prises américaines et des prises  européennes. Par sécurité, prévoir un adaptateur.

Bibliographie

La Nuit du Dragon, Norman Lewis, Olizane

Suite Indochinoise, Jean-Luc Coatalem, La Dilettante

Au-delà des illusions, Thu Huong Duong, Picquier Poche

Un barrage contre le Pacifique, Marguerite Duras

Menu du dimanche, Thi Hoai Pham, Actes Sud

La fille du fleuve, Nguyen Quang Thieu, L'aube

Le cœur du tigre, Nguyen Huy Thiep, L'aube

L'architecture et ses modèles en Asie du sud-est, Jacques Dumarçay

La vie quotidienne dans la péninsule indochinoise à l’époque d’Angkhor, Frédéric Louis

Histoire d'Angkor, Madeleine Giteau

Angkor, la forêt de pierres, Bruno Dagens

Du pays des éléphants blancs aux Temples d'Angkor, Henri Mouhot

Pour poser votre option, nous vous invitons à compléter le formulaire ci-dessous, ce qui nous permettra de vous joindre pour vous informer des disponibilités et vous fournir les renseignements que vous êtes susceptibles d'attendre.

Ce formulaire fait l'objet du dépôt d'une option. Pour une inscription, vous pouvez choisir l'onglet correspondant : "s'inscrire" ou nous contacter par téléphone au 03 88 25 00 72 ou par mail : contact@horizonsnomades.fr.

(* : zones de saisie nécessaires)

Conformément à la loi n° 78-71 du O6/01/1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations saisies ne seront en aucun cas transmises à un tiers, elles pourront faire l'usage d'un élément de prospection ou d'information émanant de la société Horizons Nomades ou de toute autre entité associée.